• logo L'En-Droit de Laval

  • L'EN-DROIT DE LAVAL

Politique d'accueil
 

L’En-Droit de Laval est un organisme démocratique dirigé par l’Assemblée générale de ses membres et un conseil d’administration élu par elle et redevable à elle. Sa raison d’être : la promotion et la défense des droits en santé mentale.

            L’En-Droit de Laval est subventionné par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval. Il est membre de l’Association des groupes d’intervention de défense des droits en santé mentale du Québec (AGIDD-SMQ) et membre sans droit de vote du Regroupement des ressources alternatives en santé mentale du Québec. Il participe aux activités du mouvement populaire et a des échanges avec des groupes de défense des personnes assistées sociales, principalement mais pas uniquement avec l’OPDS de Montréal.

            Dans son travail de défense des droits, l’En-Droit de Laval développe un préjugé favorable face aux personnes qui vivent des problèmes de santé mentale, les défend et leur apprend à se défendre, respecte leur volonté, les soutient dans la réalisation qu’elles veulent accomplir de leur personne, leur fait confiance et ne les pénalise pas pour les erreurs qu’elles commettent sachant bien que c’est en acceptant ces erreurs qu’elles pourront ne plus les commettre.

            L’En-Droit de Laval est contre l’étiquetage des personnes et la judiciarisation des problèmes sociaux. Il ne s’arrête pas (voire même les oublie) aux défauts, aux diagnostics, aux problèmes émotionnels ou autres que les personnes vivent. Il est là pour accueillir et non pas discriminer. Il est là pour défendre et non pas accuser ou diagnostiquer. Il est là pour aider au cheminement et non pas pour forcer et dicter un cheminement. Il est là pour mettre en place une relation de confiance sans quoi la défense des personnes qui vivent des problèmes émotionnels ne peut vraiment s’établir. Il est là pour comprendre la souffrance telle qu’elle est vécue et aider aux démarches qui permettront de la vaincre négociations après négociations en passant par des cheminements divers jusqu’aux recours, plaintes ou procédures légales. Il fait confiance aux personnes qui vivent des problèmes de santé mentale et ne leur enlève pas cette confiance quand elles commettent des erreurs mais les excuse et voit ces erreurs comme nécessaires dans un processus de réalisation de soi.

            L’En-Droit de Laval n’est donc pas un bureau d’aide juridique en miniature même si nous donnons de l’information, de l’aide, de l’accompagnement et des références sur les droits et recours en santé mentale. Ce n’est pas un groupe d’entraide non plus chargé d’organiser des activités diverses pour la culture ou la détente des membres. C’est un lieu cependant de soutien-conseil entre pairEs où l’on apprend à se défendre comme personne vivant des problèmes de santé mentale. L’En-Droit de Laval donne ordinairement à chaque année une série de 12 cours sur ce qu’est le soutien-conseil entre pairEs et la défense des droits en santé mentale. Un comité de membres se réunit régulièrement pour la préparation de ces cours. Un comité de réflexion sur la souffrance et les manières concrètes d’y remédier se réunit aussi mensuellement. La réflexion mensuelle autour de vidéos a le même objectif. Un bulletin est aussi publié. Bref, l’En-Droit de Laval est un lieu d’accueil, de soutien, de défense tant individuelle que collective, de réflexion et de formation des personnes qui vivent des problèmes de santé mentale.

            L’accueil à l’En-Droit de Laval est une tâche difficile mais absolument nécessaire. Beaucoup de personnes qui y viennent ont été souvent discriminées parce que dérangeantes. C’est avec beaucoup d’affection et de doigté qu’il faut défaire cela. C’est pourquoi l’accueil est sous la responsabilité du coordonnateur Richard Miron et de Michel Grenier, conseiller en droit. C’est à eux qu’il faut s’adresser quand on n’est pas satisfaitEs de l’accueil au local ou quand on se sent discriminéE pour ses points de vue ou ses problèmes de santé mentale. Ils peuvent aussi accompagner les personnes qui en font la demande. On peut aussi prendre rendez-vous avec eux pour des problèmes particuliers et plus complexes.

            Dans le but de susciter la prise en charge du local par les membres, des personnes bénévoles ou ayant des tâches précises oeuvrent aussi à l’accueil. Cela leur permet d’apprendre par la pratique à développer le préjugé favorable sans discrimination aucune face aux personnes qui vivent des problèmes de santé mentale ne serait-ce qu’en les appelant par leur nom plutôt que par leur défaut jusqu’à les accompagner dans leur souffrance ou leur délire sans les juger. Les personnes bénévoles qui oeuvrent à l’accueil sont sous la supervision du coordonnateur, de la responsable de l’accueil. Elles doivent se soumettre à ses directives. Des bénévoles s’occupent aussi régulièrement du ménage.

            L’En-Droit de Laval est ouvert à tous ceux et toutes celles qui vivent des problèmes de santé mentale, veulent défendre leurs droits et luttent contre leur souffrance. Un contrat suggérant une réflexion quelconque peut être proposé aux personnes fréquentant l’organisme qui ne cherchent pas à atteindre les objectifs que l’organisme poursuit. Bienvenue à tous et à toutes. Le café est servi dans la cuisine.

 

 



 Espace réservé aux indications sur les droits d'auteur ou de propriété.
Pour toute question ou problème concernant ce site Web, envoyez un courrier électronique à [EmailProjet].
Dernière mise à jour le : 14 juin 2017.